Skip to content

Le Prince de ce monde

Posted in La voyance au téléphone

Reprendre : «Le Diable existe, je l’ai rencontré. »
Un soir, chez un ami, elle fait la connaissance d'un homme étrange. Son intelligence aiguë, sa voyance, son mystère la fascinent. Il devient son amant, mais se révèle vite cruel, toxique. Autour d’elle, le malheur et la violence se propagent comme une épidémie.
Et s’il était le mal incarné? Si c’était lui la cause de tous les maux qui secouent notre monde? Les signes concordants, elle voit sa patte partout, dans chaque catastrophe, chaque tragédie, chaque conflit. Cette idée lui fait peu à peu perdre pied et fait vaciller ses certitudes d’intellectuelle citadine, rationnelle et athée.
Dans cette fable contemporaine, Emmanuelle Pol explore l’ambiguïté d’une femme sous influence, victime ou manipulatrice, et propose une conférence originale des troubles qui agitent nos sociétés en crise, tentées par les extrêmes.

Notre avis: Et si notre monde devenait peu à peu celui de l’Apocalypse? Et si bains de sang, révoltes, émeutes, meurtres devenant le lot quotidien de chaque pays?
C’est le postulat du Prince de ce Monde. La narratrice raconte sa ville qui devient le théâtre d'événements de plus en plus brutaux, et elle raconte sa vie. Son mari, Paul, et sa fille, Violette. Leurs multiples aventures extraconjugales, mais surtout ses histoires à elle. Histoires qui finissent par prendre un tout autre visage lorsqu’elle croise sa route. Cet homme, jamais son nom ne sera prononcé. Il restera une silhouette floue et menaçante, une peau brune, une paire d’yeux acier, un nez busqué et une ombre imposante. Un éternel «il» en italique, opaque, chargé d'un mystère malveillant. Après leur rencontre, tout commence à se dégrader. Rien ne va plus – et cela va de mal en pis. Sa fille à des visions, ses pensées à elle sont traversées par l'esprit du mal, celles à qui elle souhaite souffrir souffrent, le monde entier semble se tordre de douleur. Il se polarise, les extrêmes tiraillent la planète, le pays, finissent par l’importateur après l’avoir laissé exsangue.
Et si cette présence malsaine, celui qui sera décrit comme un pervers narcissique, était le diable en personne? Peut-être est-ce que sa faiblesse à elle qui lui a permis de prendre le contrôle, d'effacer tout le bien de la terre? Les pensées de l’héroïne deviennent confuses, paranoïaques. Elle qui voyait cette aventure comme un déclic, comme une épiphanie qui rendrait tout son monde plus clair, qui rendrait tout plus évident, sombre dans la panique et dans le tourment, dans une angoisse permanente, une terreur qui maintenait à terre et l ' empêchent de se relever.
Allégorie du mal, cet homme redoutable semble être un assemblage de références religieuses anciennes et de personnalités nimbées d'une aura maléfique depuis peu – des agresseurs, les ennemis des femmes. Le prince de ce monde est ainsi à la fois un prédateur sexuel, mais aussi un mélange étonnant des Malins des différentes croyances – africaines, chrétiennes, païennes. À la fois rapace pour les femmes, et mauvais présage pour la société, il concentre nos inquiétudes actuelles, semble être le mal à abattre, la tumeur à ablater.
Cette fable qui résonne étrangement à nos oreilles, comme un avertissement glaçant, est narrée dans un style à la fois fluide et haché. Les phrases sont courtes, simples et d’autant plus menaçantes. C’est un livre tourmenté et âpre, grave et troublant, dangereusement actuel.

  «Pour en finir avec la complainte nationaliste»

Emmanuelle Pol – Le Prince de ce monde
Éditions Finitude
192 pages
13,5 x 20 cm

Le Prince de ce monde
4.9 (98%) 32 votes