Skip to content

Guérison par la foi – Wikipedia

Posted in La voyance au téléphone

"Guérisseur de la foi" redirige ici. Pour la pièce de Brian Friel, voir Faith Healer.

Prière et gestes qui, selon certains, provoquent une intervention divine dans la guérison physique

La guérison par la foi est la pratique de la prière et des gestes (comme l'imposition des mains) qui, selon certains, suscitent une intervention divine dans la guérison spirituelle et physique, en particulier la pratique chrétienne.[1] Les croyants affirment que la guérison de la maladie et du handicap peut être provoquée par la foi religieuse à travers la prière ou d'autres rituels qui, selon les adhérents, peuvent stimuler une présence et un pouvoir divins. La croyance religieuse dans l'intervention divine ne dépend pas de preuves empiriques, que la guérison par la foi atteint un résultat fondé sur des preuves.[2]

Les affirmations selon lesquelles «une myriade de techniques» telles que la prière, l'intervention divine ou les soins d'un guérisseur individuel peuvent guérir la maladie ont été populaires tout au long de l'histoire.[3] Certains prétendent que la foi peut guérir la cécité, la surdité, le cancer, le VIH / sida, les troubles du développement, l'anémie, l'arthrite, les cors, les troubles du langage, la sclérose en plaques, les éruptions cutanées, la paralysie corporelle totale et diverses blessures.[4] Les récupérations ont été attribuées à de nombreuses techniques classées couramment comme guérison par la foi. Cela peut impliquer la prière, une visite à un sanctuaire religieux, ou simplement une forte croyance en un être suprême.[4]

Beaucoup de gens interprètent la Bible, en particulier le Nouveau Testament, comme l'enseignement de la croyance et de la pratique de la guérison par la foi. Selon un sondage Newsweek de 2004, 72% des Américains ont déclaré qu’ils croient que prier Dieu peut guérir quelqu'un, même si la science dit que la personne a une maladie incurable.[5] Contrairement à la guérison par la foi, les partisans de la guérison spirituelle ne tentent pas de rechercher une intervention divine, croyant plutôt à l'énergie divine. L'intérêt accru pour la médecine alternative à la fin du 20e siècle a suscité un intérêt parallèle chez les sociologues pour la relation de la religion à la santé.[2]

Pratiquement tous[a] les scientifiques et les philosophes considèrent la guérison par la foi comme une pseudoscience.[6][7][8][9] La guérison par la foi peut être classée comme spirituelle, surnaturelle,[10] ou sujet paranormal,[11] et, dans certains cas, la croyance en la guérison par la foi peut être classée comme une pensée magique.[12] L'American Cancer Society déclare que "les preuves scientifiques disponibles ne permettent pas d'affirmer que la guérison par la foi peut réellement guérir les maladies physiques".[4] "La mort, l'invalidité et d'autres résultats indésirables se sont produits lorsque la guérison par la foi a été choisie au lieu des soins médicaux pour les blessures ou maladies graves."[4] Lorsque les parents ont pratiqué la guérison par la foi plutôt que les soins médicaux, de nombreux enfants sont morts qui, autrement, auraient pu vivre.[13] Des résultats similaires se retrouvent chez l'adulte.[14]

Dans divers systèmes de croyances[edit]

Christianisme[edit]

Aperçu[edit]
Guérison par le Père Joey Faller, Pulilan, Bulacan, Philippines

Considérée comme une croyance chrétienne selon laquelle Dieu guérit les gens par la puissance du Saint-Esprit, la guérison par la foi implique souvent l'imposition des mains. On l'appelle également la guérison surnaturelle, la guérison divine et la guérison miracle, entre autres. La guérison dans la Bible est souvent associée au ministère d'individus spécifiques, notamment Élie, Jésus et Paul.[2]

Le médecin chrétien Reginald B. Cherry considère la guérison par la foi comme une voie de guérison dans laquelle Dieu utilise à la fois le naturel et le surnaturel pour guérir.[15] Être guéri a été décrit comme un privilège d'accepter la rédemption du Christ sur la croix. L'écrivain pentecôtiste Wilfred Graves Jr. considère la guérison du corps comme une expression physique du salut.[17] Matthieu 8:17, après avoir décrit Jésus exorcisant au coucher du soleil et guérissant tous les malades qui lui ont été apportés, cite ces miracles comme un accomplissement de la prophétie dans Ésaïe 53: 5: "Il a pris nos infirmités et porté nos maladies".

Même les écrivains chrétiens qui croient en la guérison par la foi ne croient pas tous que la foi d'une personne entraîne actuellement la guérison souhaitée. "[Y]notre foi n'affecte pas votre guérison maintenant. Lorsque vous êtes guéri, tout dépend de ce que sont les objectifs souverains du Guérisseur. "[18] Larry Keefauver met en garde contre le fait de laisser l'enthousiasme pour la guérison par la foi susciter de faux espoirs. "Le simple fait de croire assez fort, assez longtemps ou assez fort ne vous renforcera pas et ne provoquera pas votre guérison. Faire de la gymnastique mentale pour" s'accrocher à votre miracle "ne fera pas que votre guérison se manifeste maintenant."[18] Ceux qui imposent activement les mains aux autres et prient avec eux pour être guéris sont généralement conscients que la guérison peut ne pas toujours suivre immédiatement. Les partisans de la guérison par la foi disent que cela peut arriver plus tard, et peut-être pas dans cette vie. "La vérité est que votre guérison peut se manifester dans l'éternité, pas dans le temps".[18]

Nouveau Testament[edit]

Certaines parties des quatre évangiles du Nouveau Testament disent que Jésus a guéri des maladies physiques bien au-delà de la capacité de la médecine du premier siècle. Les actes de guérison de Jésus sont considérés comme miraculeux et spectaculaires car les résultats sont impossibles ou statistiquement improbables. [19] Un exemple en est le cas "d'une femme qui avait eu un écoulement de sang depuis douze ans, qui avait beaucoup souffert sous de nombreux médecins, et avait dépensé tout ce qu'elle avait, et qui n'était pas meilleure mais qui s'était plutôt aggravée".[Mark 5:26–27] Après l'avoir guérie, Jésus lui dit "Ma fille, ta foi t'a guérie. Va en paix! Sois guérie de ta maladie".[Mark 5:34] Au moins deux autres fois, Jésus a attribué à la foi de la victime le moyen d'être guéri: Marc 10:52 et Luc 19:10.

Jésus a approuvé l'utilisation de l'assistance médicale de l'époque (médicaments à base d'huile et de vin) quand il a raconté la parabole du Bon Samaritain (Luc 10: 25–37), qui "s'est lié [an injured man’s] blessures, verser de l'huile et du vin "(verset 34) comme le ferait un médecin. Jésus a ensuite dit au professeur douteux de la loi (qui avait provoqué cette parabole par sa question d'auto-justification," Et qui est mon prochain? "au verset 29 ) «aller et faire de même» en aimant les autres avec lesquels il ne s'associerait jamais d'ordinaire (verset 37).[20]

La guérison dans les évangiles est appelée "signe"[John 6:2] pour prouver la divinité de Jésus et favoriser la croyance en lui en tant que Christ.[John 4:48] Cependant, lorsqu'on lui a demandé d'autres types de miracles, Jésus a refusé certains[Matthew 12:38–42] mais accordé à d'autres[Luke 9:38–43] compte tenu du motif de la demande. Certains théologiens comprennent que Jésus a guéri tous ceux qui étaient présents à chaque fois. Parfois, il détermine s'ils avaient foi qu'il les guérirait.[22] Quatre des sept signes miraculeux accomplis dans le quatrième évangile qui indiquaient qu'il avait été envoyé de Dieu étaient des actes de guérison ou de résurrection. Il guérit le fils du responsable de Capharnaüm, guérit un paralytique au bord de la piscine à Bethsaïda, guérissant un homme né aveugle et ressuscitant Lazare de Béthanie.[23]

Jésus a dit à ses disciples de guérir les malades [24] et a déclaré que des signes tels que la guérison sont des preuves de la foi. Jésus a également dit à ses disciples de "guérir les malades, de ressusciter les morts, de nettoyer les lépreux, d'expulser les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement".[Matthew 10:8][Mark 16:17–18]

Jésus a sévèrement ordonné à beaucoup de ceux qui ont été guéris de lui: "Ne le dis à personne!"[25] Jésus n'a approuvé personne demandant un signe juste pour le spectacle de celui-ci, décrivant comme venant d'une "génération méchante et adultère".[Matthew 12:38–39]

L'apôtre Paul croyait que la guérison est l'un des dons spéciaux du Saint-Esprit,[1 Corinthians 12:9] [26] et qu'il existe la possibilité que certaines personnes possèdent ce don à un degré extraordinairement élevé.[27]

Dans l'épître du Nouveau Testament de Jacques,[5:14] on dit aux fidèles que pour être guéris, ceux qui sont malades doivent inviter les anciens de l'église à prier pour [them] et oindre [them] avec de l'huile au nom du Seigneur.

Le Nouveau Testament dit que pendant le ministère de Jésus et après sa résurrection, les apôtres ont guéri les malades et chassé les démons, fait marcher les boiteux, ressuscité les morts et fait d'autres miracles. Les apôtres étaient des hommes saints qui avaient un accès direct à Dieu et pouvaient canaliser son pouvoir pour aider et guérir les gens.[28] Par exemple, Saint Pierre a guéri un homme estropié.[29][Luke 3:1-10]

Jésus a utilisé des miracles pour convaincre les gens qu'il inaugurait l'ère messianique, comme dans Mt 12.28. Les érudits ont décrit les miracles de Jésus comme établissant le royaume au cours de sa vie.[30]

catholicisme[edit]

L'Église catholique romaine reconnaît deux types de guérison «non mutuellement exclusifs»,[31](I, 3)[32](nn2–3) un justifié par la science et un justifié par la foi:

  • guérison par des moyens naturels "humains" […] à travers la pratique de la médecine "qui souligne que la vertu théologique de la" charité exige de ne pas négliger les moyens naturels de guérir les malades "et la vertu cardinale de prudence prévient de ne pas" employer une technique sans support scientifique (ou même plausibilité)"[32](nn2–3, 6, 10)
  • guérison par la grâce divine "intercéda en faveur des malades par l'invocation du nom du Seigneur Jésus, demandant la guérison par la puissance du Saint-Esprit, que ce soit sous la forme de l'imposition sacramentelle des mains et de l'onction d'huile ou de simples prières pour la guérison, qui incluent souvent un appel aux saints pour leur aide "[32](n2)
  • En 2000, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a publié une "Instruction sur les prières pour la guérison" avec des normes spécifiques sur les réunions de prière pour obtenir la guérison,[31] qui présente les doctrines de l'Église catholique sur la maladie et la guérison.[33](p230)

    Il accepte "qu'il puisse exister des moyens de guérison naturelle qui n'ont pas encore été compris ou reconnus par la science",[32](n6)[b] mais il rejette les pratiques superstitieuses qui ne sont ni compatibles avec l'enseignement chrétien ni compatibles avec les preuves scientifiques.[32](nn11–12)

    La guérison par la foi est rapportée par les catholiques comme le résultat de la prière d'intercession à un saint ou à une personne ayant le don de guérir. Selon le magazine catholique américain, "Même dans cet âge scientifique sceptique et postmoderne, des miracles sont vraiment possibles." Les trois quarts des catholiques américains disent qu'ils prient pour des miracles.[35]

    Selon John Cavadini, lorsque la guérison est accordée, "Le miracle n'est pas principalement pour la personne guérie, mais pour tous, en tant que signe de l'œuvre de Dieu dans la guérison ultime appelée" salut ", ou signe du royaume qui vient . " Certains pourraient considérer leur propre guérison comme un signe qu'ils sont particulièrement dignes ou saints, tandis que d'autres ne le méritent pas.[35]

    L'Église catholique a une Congrégation spéciale dédiée à la recherche minutieuse de la validité des prétendus miracles attribués aux futurs saints. Le pape François a resserré les règles sur l'argent et les miracles dans le processus de canonisation.[36] Puisque les chrétiens catholiques croient que la vie des saints canonisés dans l'Église reflétera celle du Christ, beaucoup en sont venus à s'attendre à des miracles de guérison. Alors que la conception populaire d'un miracle peut être très variée, l'Église catholique a une définition spécifique du type de miracle officiellement reconnu dans un processus de canonisation.[37]

    Selon l'Encyclopédie catholique, on dit souvent que les guérisons dans les sanctuaires et pendant les pèlerinages chrétiens sont principalement dues à la psychothérapie – en partie à la confiance confiante dans la providence divine, et en partie à la forte attente de guérison qui frappe les personnes influençables à ces moments et en ces lieux.[34][c]

    Parmi les récits les plus connus des catholiques sur les guérisons de la foi figurent ceux attribués à l'intercession miraculeuse de l'apparition de la Bienheureuse Vierge Marie connue sous le nom de Notre-Dame de Lourdes au Sanctuaire de Notre-Dame de Lourdes en France et aux rémissions de maladies mortelles. réclamé par ceux qui ont demandé de l'aide à Saint Jude, qui est connu comme le "saint patron des causes perdues".[failed verification – see discussion][38]

    Depuis 2004[update], Les médecins catholiques ont affirmé qu'il y a eu 67 miracles et 7 000 remèdes médicaux inexplicables à Lourdes depuis 1858.[39] Dans un livre de 1908, il est dit que ces cures ont été soumises à un examen médical intense et n'ont été reconnues comme des cures spirituelles authentiques qu'après qu'une commission de médecins et de scientifiques, appelée le Bureau médical de Lourdes, ait exclu tout mécanisme physique pour le rétablissement du patient.[40]

    Évangélisme[edit]

    Dans certaines églises évangéliques pentecôtistes et charismatiques, une place spéciale est ainsi réservée aux guérisons de foi avec imposition des mains lors des cultes ou pour les campagnes d'évangélisation. [41][42] La guérison par la foi ou la guérison divine est considérée comme un héritage de Jésus acquis par sa mort et sa résurrection. [43] Le biblicisme garantit que les miracles et les guérisons décrits dans la Bible sont toujours pertinents et peuvent être présents dans la vie du croyant. [44]

    Au début du 20e siècle, le nouveau mouvement pentecôtiste a attiré des participants du mouvement de la Sainteté et d'autres mouvements en Amérique qui croyaient déjà à la guérison divine. Dans les années 1930, plusieurs guérisseurs ont attiré de grandes foules et établi des adeptes dans le monde entier.

    Les premiers pentecôtistes au sens moderne sont apparus à Topeka, Kansas, dans une école biblique dirigée par Charles Fox Parham, professeur de sainteté et ancien pasteur méthodiste. Le pentecôtisme a attiré l'attention du monde entier en 1906 grâce au renouveau de la rue Azusa à Los Angeles dirigé par William Joseph Seymour.[45]

      Voyance directe par téléphone

    Smith Wigglesworth était également une figure bien connue au début du 20e siècle. Un ancien plombier anglais devenu évangéliste qui vivait simplement et ne lisait rien d'autre que la Bible à partir du moment où sa femme lui a appris à lire, Wigglesworth a voyagé à travers le monde pour prêcher sur Jésus et effectuer des guérisons par la foi. Wigglesworth a affirmé avoir ressuscité plusieurs personnes au nom de Jésus lors de ses réunions.[46]

    Pendant les années 1920 et 1930, Aimee Semple McPherson était un guérisseur controversé de popularité croissante pendant la Grande Dépression. Par la suite, William M. Branham a été crédité comme l'initiateur des réveils de guérison post-Seconde Guerre mondiale.[47](p58)[48](p25) Le réveil de guérison qu'il a commencé a conduit beaucoup de gens à imiter son style et a engendré une génération de guérisseurs. Pour cette raison, Branham a été reconnu comme le "père des guérisseurs modernes".[49] Selon l'écrivain et chercheur Patsy Sims, "la puissance d'un service de Branham et sa présence sur scène restent une légende sans précédent dans l'histoire du mouvement charismatique". À la fin des années 1940, Oral Roberts, qui était associé et promu par le magazine Branham's Voice of Healing, est également devenu bien connu, et il a poursuivi la guérison par la foi jusqu'aux années 1980.[51] Roberts a rejeté la guérison par la foi à la fin des années 1950, déclarant: "Je n'ai jamais été un guérisseur et je n'ai jamais été élevé de cette façon. Mes parents croyaient très fermement aux sciences médicales et nous avons un médecin qui prend soin de nos enfants lorsqu'ils tombent malades." Je ne peux guérir personne – Dieu le fait. "[52] Un ami de Roberts était Kathryn Kuhlman, une autre guérisseuse populaire, qui s'est fait connaître dans les années 1950 et a diffusé une émission de télévision sur CBS. Toujours à cette époque, Jack Coe[53][54] et A. A. Allen[55] étaient des guérisseurs qui voyageaient avec de grandes tentes pour de grandes croisades en plein air.

    L'utilisation réussie par Oral Roberts de la télévision comme médium pour gagner un public plus large a conduit d'autres à emboîter le pas. Son ancien pilote, Kenneth Copeland, a commencé un ministère de guérison. Pat Robertson, Benny Hinn et Peter Popoff sont devenus des télévangélistes bien connus qui prétendaient guérir les malades.[56] Richard Rossi est connu pour annoncer ses cliniques de guérison à la télévision et à la radio laïques.[57] Kuhlman a influencé Benny Hinn, qui a adopté certaines de ses techniques et a écrit un livre à son sujet.[58]

    Science chrétienne[edit]

    La science chrétienne prétend que la guérison est possible grâce à une compréhension de la perfection spirituelle sous-jacente de la création de Dieu.[3] Le monde tel qu'il est humainement perçu est considéré comme une distorsion de la réalité spirituelle. Les scientifiques chrétiens croient que la guérison par la prière est possible dans la mesure où elle réussit à corriger la distorsion.[59] Les scientifiques chrétiens croient que la prière ne change pas la création spirituelle mais donne une vision plus claire de celle-ci, et le résultat apparaît sur la scène humaine comme une guérison: l'image humaine s'ajuste pour coïncider davantage avec la réalité divine.[60] La prière fonctionne par l'amour: la reconnaissance de la création de Dieu comme spirituelle, intacte et intrinsèquement aimable.[d]

    Un point important dans la science chrétienne est que la prière efficace et la régénération morale de la vie vont de pair: que "les signes et les prodiges se produisent dans la guérison métaphysique des maladies physiques; mais ces signes ne sont que pour démontrer son origine divine, pour attester de la réalité de la mission supérieure du Christ-pouvoir d'enlever les péchés du monde. " La science chrétienne enseigne que la maladie est mentale, une peur mortelle, une croyance ou une conviction erronée de la nécessité et du pouvoir de la mauvaise santé – une ignorance du pouvoir et de la bonté de Dieu. Le chapitre "Prière" dans Science et santé avec la clé des Écritures donne un compte rendu complet de la guérison par la prière, tandis que les témoignages à la fin du livre sont écrits par des gens qui croient avoir été guéris grâce à la compréhension spirituelle acquise en lisant le livre .[64]

    L'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours[edit]

    L'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (SDJ) a une longue histoire de guérisons par la foi. De nombreux membres de l'Église LDS ont raconté leurs histoires de guérison dans la publication LDS, Le Liahona.[65][66][67][68] L'église croit que les guérisons sont le plus souvent le résultat des bénédictions de la prêtrise données par l'imposition des mains; cependant, la prière souvent accompagnée de jeûne est également censée provoquer des guérisons. La guérison est toujours attribuée à la puissance de Dieu. Les saints des derniers jours croient que la prêtrise de Dieu, détenue par des prophètes (comme Moïse) et de dignes disciples du Sauveur, a été rétablie par des messagers célestes au premier prophète de cette dispensation, Joseph Smith.[69][70]

    Selon la doctrine LDS, même si les membres peuvent avoir le pouvoir de prêtrise rétabli pour guérir au nom de Jésus-Christ, tous les efforts doivent être faits pour rechercher l'aide médicale appropriée. Brigham Young l'a déclaré efficacement, tout en notant que le résultat final dépend toujours de la volonté de Dieu.[71]

    Si nous sommes malades et demandons au Seigneur de nous guérir et de faire tout ce qui est nécessaire pour nous, selon ma compréhension de l'Évangile du salut, autant demander au Seigneur de faire en sorte que mon blé et mon blé grandir, sans que je laboure le sol et ne jette la semence. Il me semble cohérent d'appliquer tous les remèdes qui entrent dans le champ de mes connaissances et de demander à mon Père céleste, au nom de Jésus-Christ, de sanctifier cette application à la guérison de mon corps.[72]

    Mais supposons que nous voyagions dans les montagnes, … et qu'un ou deux ont été malades, sans quoi que ce soit au monde sous la forme d'une médecine curative à notre portée, que devons-nous faire? Selon ma foi, demandez au Seigneur Tout-Puissant de… guérir les malades. C'est notre privilège, si bien situé que nous ne pouvons rien obtenir pour nous aider. Alors le Seigneur et ses serviteurs peuvent tout faire. Mais c'est mon devoir de le faire, quand je l'ai en mon pouvoir.[72]

    Nous imposons les mains aux malades et souhaitons qu'ils soient guéris, et prions le Seigneur de les guérir, mais nous ne pouvons pas toujours dire qu'il le fera.[73]

    Islam[edit]

    Konkhogin Haokip a affirmé que certains musulmans croient que le Coran a été envoyé non seulement comme révélation, mais comme médicament, et qu'ils croient que le Coran guérit toutes les maladies physiques et spirituelles grâce à des pratiques telles que

  • Réciter le Coran sur de l'eau ou de l'huile d'olive et boire, se baigner ou s'octroyer avec.
  • Placer la main droite sur un endroit douloureux, ou placer la main droite sur le front et réciter la sourate Al-Fatiha. Ces méthodes sont appelées ruqyah (exorcisme).[74]
  • Scientologie[edit]

    Certains critiques de la Scientologie ont fait référence à certaines de ses pratiques comme étant similaires à la guérison par la foi, sur la base des affirmations de L. Ron Hubbard dans Dianetics: The Modern Science of Mental Health et d'autres écrits.[75]

    Investigation scientifique[edit]

    Presque tout[a] les scientifiques rejettent la guérison par la foi comme une pseudoscience.[6][7][8][9] Certains opposants à l'étiquette de pseudoscience affirment que la guérison par la foi ne fait aucune prétention scientifique et devrait donc être traitée comme une question de foi qui n'est pas vérifiable par la science.[76] Les critiques répondent que les demandes de guérison devraient être testées scientifiquement parce que, bien que la foi dans le surnaturel ne soit pas en soi généralement considérée comme relevant de la science,[77][78][e] les allégations d'effets reproductibles font néanmoins l'objet de recherches scientifiques.[7][76]

    Les scientifiques et les médecins trouvent généralement que la guérison par la foi manque de plausibilité biologique ou de mandat épistémique,[6]: 30–31 qui est l'un des critères utilisés pour juger si la recherche clinique est éthique et financièrement justifiée.[80] Un examen Cochrane de la prière d'intercession a révélé que "bien que certains des résultats d'études individuelles suggèrent un effet positif de la prière d'intercession, la majorité ne le fait pas".[81] Les auteurs ont conclu: "Nous ne sommes pas convaincus que de nouveaux essais de cette intervention devraient être entrepris et préférerions voir les ressources disponibles pour un tel essai utilisées pour enquêter sur d'autres questions dans les soins de santé".[81]

    Une revue en 1954 a étudié la guérison spirituelle, le toucher thérapeutique et la guérison par la foi. Sur la centaine de cas examinés, aucun n'a révélé que l'intervention du guérisseur à elle seule avait permis d'améliorer ou de guérir une incapacité organique mesurable.[82]

    En outre, au moins une étude a suggéré que les chrétiens chrétiens adultes, qui utilisent généralement la prière plutôt que les soins médicaux, ont un taux de mortalité plus élevé que les autres personnes du même âge.[4]

    Le Global Medical Research Institute (GMRI) a été créé en 2012 pour commencer à collecter les dossiers médicaux des patients qui prétendent avoir reçu un miracle de guérison surnaturelle à la suite de pratiques de guérison spirituelle chrétienne. L'organisation dispose d'un panel de médecins qui examinent les dossiers du patient en examinant les entrées avant les miracles allégués et les entrées après que le miracle aurait eu lieu. «L'objectif général du GMRI est de promouvoir une compréhension empirique des effets physiologiques, émotionnels et sociologiques des pratiques de guérison spirituelle chrétienne».[83] Ceci est accompli en appliquant les mêmes normes rigoureuses utilisées dans d'autres formes de recherche médicale et scientifique.

    Un article de 2011 dans le magazine New Scientist a cité des résultats physiques positifs de la méditation, de la pensée positive et de la foi spirituelle [84]

    Critique[edit]

    "J'ai visité Lourdes en France et Fatima au Portugal, sanctuaires de guérison de la Vierge Marie. J'ai également visité Épidaure en Grèce et Pergame en Turquie, sanctuaires de guérison du dieu païen Asklepios. Les guérisons miraculeuses enregistrées dans les deux endroits ont été remarquablement même. Il y a, par exemple, de nombreuses béquilles suspendues dans la grotte de Lourdes, témoin muet de ceux qui sont arrivés boiteux et sont partis entiers. Il n'y a cependant aucun membre prothétique parmi eux, aucun témoin de paraplégiques dont les membres perdus ont été restaurés. "

    —John Dominic Crossan[85]

    Les sceptiques de la guérison par la foi offrent principalement deux explications aux anecdotes des guérisons ou des améliorations, soulageant tout besoin de faire appel au surnaturel.[f][87] La première est post hoc ergo propter hoc, ce qui signifie qu'une véritable amélioration ou une rémission spontanée peut avoir été vécue par hasard, mais indépendamment de tout ce que le guérisseur ou le patient a fait ou dit. Ces patients se seraient améliorés tout aussi bien s'ils n'avaient rien fait. Le second est l'effet placebo, grâce auquel une personne peut ressentir un véritable soulagement de la douleur et d'autres atténuations symptomatiques. Dans ce cas, le patient a véritablement été aidé par le guérisseur ou le remède basé sur la foi, non par une fonction mystérieuse ou numineuse, mais par la puissance de sa propre croyance qu'il serait guéri.[88][g][89] Dans les deux cas, le patient peut ressentir une réelle réduction des symptômes, mais dans aucun des cas il ne s'est produit quelque chose de miraculeux ou d'inexplicable. Les deux cas, cependant, sont strictement limités aux capacités naturelles du corps.

    Selon l'American Cancer Society:

    … les preuves scientifiques disponibles ne permettent pas d'affirmer que la guérison par la foi peut réellement guérir les maladies physiques … Une revue publiée en 1998 a examiné 172 cas de décès d'enfants traités par la guérison par la foi au lieu des méthodes conventionnelles. Ces chercheurs ont estimé que si un traitement conventionnel avait été administré, le taux de survie de la plupart de ces enfants aurait été supérieur à 90%, le reste des enfants ayant également de bonnes chances de survie. Une étude plus récente a révélé que plus de 200 enfants étaient morts de maladies traitables aux États-Unis au cours des trente dernières années parce que leurs parents comptaient sur la guérison spirituelle plutôt que sur un traitement médical conventionnel.

    L'American Medical Association considère que la prière comme thérapie ne doit pas être une dépense médicalement remboursable ou déductible.[90]

    Le philosophe et sceptique belge Etienne Vermeersch a inventé le terme effet Lourdes comme une critique de la pensée magique et des possibilités d'effet placebo pour les guérisons miraculeuses revendiquées car il n'y a aucun événement documenté où un bras coupé a été réattaché par la guérison par la foi à Lourdes. Vermeersch identifie l'ambiguïté et la nature équivoque des remèdes miraculeux comme une caractéristique clé des événements miraculeux.[91][92][93]

    Impact négatif sur la santé publique[edit]

    Le recours à la guérison par la foi à l'exclusion d'autres formes de traitement peut avoir un impact sur la santé publique lorsqu'il réduit ou élimine l'accès aux techniques médicales modernes.[h][i][j] Cela est évident dans les deux taux de mortalité plus élevés chez les enfants[13] et dans l'espérance de vie réduite pour les adultes.[14] Les critiques ont également noté des blessures graves résultant de «guérisons» faussement étiquetées, où les patients se considèrent à tort comme guéris et cessent ou se retirent du traitement.[3][k] Par exemple, au moins six personnes sont décédées après la guérison par la foi de leur église et on leur a dit qu'elles avaient été guéries du VIH et qu'elles pouvaient arrêter de prendre leurs médicaments.[96] C'est la position déclarée de l'AMA selon laquelle "la prière comme thérapie ne devrait pas retarder l'accès aux soins médicaux traditionnels".[90] Choisir la guérison par la foi tout en rejetant la médecine moderne peut faire mourir des gens inutilement.[97]

    Critique théologique chrétienne de la guérison par la foi[edit]

    La critique théologique chrétienne de la guérison par la foi se divise globalement en deux niveaux distincts de désaccord.

      Apprendre de la vie - ELAINE SOMERVILLE MEDIUM

    La première est largement qualifiée de vue "ouverte mais prudente" du miraculeux dans l'église d'aujourd'hui. Ce terme est délibérément utilisé par Robert L. Saucy dans le livre Are Miraculous Gifts for Today?.[98] Don Carson est un autre exemple d'un enseignant chrétien qui a avancé ce qui a été décrit comme une vision "ouverte mais prudente".[99] En traitant des affirmations de Warfield, en particulier de "l'insistance de Warfield pour que les miracles cessent", affirme Carson, "mais cet argument ne tient que si de tels dons miraculeux sont liés théologiquement exclusivement à un rôle d'attestation; et cela n'est manifestement pas le cas". Cependant, tout en affirmant qu'il ne s'attend pas à ce que la guérison se produise aujourd'hui, Carson critique les aspects du mouvement de guérison par la foi, "Un autre problème est celui des immenses abus dans les pratiques de guérison … La forme la plus courante d'abus est l'opinion selon laquelle puisque toute maladie est directement ou indirectement attribuable au diable et à ses œuvres, et puisque le Christ par sa croix a vaincu le diable, et par son Esprit nous a donné le pouvoir de le vaincre, la guérison est le droit d'héritage de tous les vrais chrétiens qui appellent sur le Seigneur avec une foi authentique. "

    Le deuxième niveau de désaccord théologique avec la guérison par la foi chrétienne va plus loin. Communément appelé cessationnisme, ses adhérents affirment que la guérison par la foi ne se produira pas du tout aujourd'hui, ou peut se produire aujourd'hui, mais ce serait inhabituel. Richard Gaffin plaide pour une forme de cessationnisme dans un essai aux côtés de Saucy's dans le livre Are Miraculous Gifts for Today? Dans son livre Perspectives on Pentecost[102] Gaffin déclare des dons de guérison et des dons connexes que «la conclusion à tirer est que, comme indiqué dans 1 Corinthiens 12 (vv. 9f., 29f.) Et rencontrés tout au long du récit dans les Actes, ces dons, en particulier lorsqu'ils sont exercés régulièrement par un individu donné , font partie de la structure fondamentale de l'église … et ont donc disparu de la vie de l'église. " Gaffin nuance cependant cela en disant: "En même temps, cependant, la volonté souveraine et le pouvoir de Dieu de guérir les malades, en particulier en réponse à la prière (voir par exemple Jacques 5: 14,15), doivent être reconnus et insisté sur."

    Fraude[edit]

    Les sceptiques des guérisseurs indiquent des pratiques frauduleuses soit dans les guérisons elles-mêmes (telles que les plantes dans le public souffrant de fausses maladies), soit en même temps que le travail de guérison supposé avoir lieu et affirment que la guérison par la foi est une pratique de charlatan dans laquelle les "guérisseurs" utilisent illusions non surnaturelles bien connues pour exploiter des gens crédules afin d'obtenir leur gratitude, leur confiance et leur argent.[56] The Faith Healers de James Randi enquête sur des évangélistes chrétiens tels que Peter Popoff, qui prétendait guérir des malades sur scène devant un public. Popoff a fait semblant de connaître des détails privés sur la vie des participants en recevant des transmissions radio de sa femme qui était hors scène et avait recueilli des informations auprès des membres du public avant le spectacle.[56] Selon ce livre, bon nombre des meilleurs guérisseurs évangéliques modernes se sont livrés à la tromperie et à la fraude.[105] Le livre a également demandé comment les guérisseurs utilisent les fonds qui leur ont été envoyés à des fins spécifiques.[l] Physicien Robert L. Park[88] et le médecin et défenseur des consommateurs Stephen Barrett[3] ont remis en cause l'éthique de certains frais exorbitants.

    Il y a également eu des controverses juridiques. Par exemple, en 1955, lors d'un service de réveil Jack Coe à Miami, en Floride, Coe a dit aux parents d'un garçon de trois ans qu'il avait guéri leur fils qui avait la polio.[106][107] Coe a ensuite dit aux parents d'enlever les attelles de jambe du garçon.[106][107] Cependant, leur fils n'a pas été guéri de la poliomyélite et le retrait des bretelles a laissé le garçon dans une douleur constante.[106][107][108] En conséquence, grâce aux efforts de Joseph L. Lewis, Coe a été arrêté et accusé le 6 février 1956 de pratiquer la médecine sans permis, un crime dans l'État de Floride.[109] Un juge de paix de Floride a rejeté l'affaire au motif que la Floride exempte la guérison divine de la loi.[54][110][111] Plus tard cette année-là, Coe a reçu un diagnostic de polio bulbaire et est décédé quelques semaines plus tard à l'hôpital Parkland de Dallas, le 17 décembre 1956.[106][112][113][114]

    Miracles à vendre[edit]

    La personnalité de la télévision Derren Brown a produit une émission sur la guérison par la foi intitulée "Miracles for sale" qui a sans doute exposé l'art de la guérison par la foi comme une arnaque. Dans cette émission, Derren a formé un entraîneur de plongeur choisi parmi le grand public pour être un guérisseur et l'a emmené au Texas pour organiser avec succès une session de guérison par la foi dans une congrégation.[115]

    Loi américaine[edit]

    La loi de 1974 sur la prévention et le traitement des abus envers les enfants (CAPTA) obligeait les États à accorder des exemptions religieuses aux lois sur la négligence et la maltraitance des enfants afin de recevoir de l'argent fédéral.[116] Les modifications CAPTA de 1996 42 U.S.C. § 5106i:

    (a) En général. – Rien dans la présente loi ne doit être interprété –

    "(1) comme établissant une exigence fédérale selon laquelle un parent ou un tuteur légal doit fournir à un enfant tout service médical ou traitement contre les croyances religieuses du parent ou du tuteur légal; et" (2) exiger qu'un État trouve ou interdise une Déclare de trouver, d'abuser ou de négliger dans les cas où un parent ou un tuteur légal se fie uniquement ou partiellement à des moyens spirituels plutôt qu'à un traitement médical, conformément aux croyances religieuses du parent ou du tuteur légal.

    "(b) State Requirement. – Notwithstanding subsection (a), a State shall, at a minimum, have in place authority under State law to permit the child protective services system of the State to pursue any legal remedies, including the authority to initiate legal proceedings in a court of competent jurisdiction, to provide medical care or treatment for a child when such care or treatment is necessary to prevent or remedy serious harm to the child, or to prevent the withholding of medically indicated treatment from children with life threatening conditions. Except with respect to the withholding of medically indicated treatments from disabled infants with life threatening conditions, case by case determinations concerning the exercise of the authority of this subsection shall be within the sole discretion of the State.

    Thirty-one states have child-abuse religious exemptions. These are Alabama, Alaska, California, Colorado, Delaware, Florida, Georgia, Idaho, Illinois, Indiana, Iowa, Kansas, Kentucky, Louisiana, Maine, Michigan, Minnesota, Mississippi, Missouri, Montana, Nevada, New Hampshire, New Jersey, New Mexico, Ohio, Oklahoma, Oregon, Pennsylvania, Vermont, Virginia, and Wyoming.[117] In six of these states, Arkansas, Idaho, Iowa, Louisiana, Ohio and Virginia, the exemptions extend to murder and manslaughter. Of these, Idaho is the only state accused of having a large number of deaths due to the legislation in recent times.[118][119] In February 2015, controversy was sparked in Idaho over a bill believed to further reinforce parental rights to deny their children medical care.[120]

    Reckless homicide convictions[edit]

    Parents have been convicted of child abuse and felony reckless negligent homicide and found responsible for killing their children when they withheld lifesaving medical care and chose only prayers.[121]

    Voir également[edit]

  • ^ a b "Despite the lack of generally accepted demarcation criteria, we find remarkable agreement among virtually all philosophers and scientists that fields like astrology, creationism, homeopathy, dowsing, psychokinesis, faith healing, clairvoyance, or ufology are either pseudosciences or at least lack the epistemic warrant to be taken seriously." Martin Mahner, 2013.[6]:30–31
  • ^ According to a Catholic Encyclopedia article about psychotherapy from 1911, the application of scientific principles has probably been the responsible cause of more faith cures than anything else. Faith in a scientific discovery acts through the mind of a patient to bring about an improvement of symptoms, if not a cure of the disease. The patients who are cured usually suffer from chronic conditions, they either have only a persuasion that they are ill or have some physical ailment, but the patients inhibit through solicitude and worry the natural forces that would bring about a cure. This inhibition cannot be lifted until the mind is relieved by confidence in a remedy or scientific discovery that gives them a conviction of cure.[34]
  • ^ A pre-1911 analysis of the records of cures shows that the majority of accepted cures have been in patients suffering from demonstrable physical conditions.[34]
  • ^ This is not "intercessory" prayer, but recognition of the good believed to be already present behind the illusory appearance, and gratitude for that good. While Christian Scientists are under no compulsion to choose prayer in preference to material medicine, they normally choose not to combine the two, in the belief that they tend to work against each other if used simultaneously.[62]
  • ^ "The "faith" in faith healing refers to an irrational belief, unsupported by evidence, that mysterious supernatural powers can eradicate disease. Science deals with evidence, not faith." Bruce Flamm, 2004.[79]
  • ^ "Benefits may result because of the natural progression of the illness, rarely but regularly occurring spontaneous remission or through the placebo effect." UC San Diego Moores Cancer Center[86]
  • ^ "Patients who seek the assistance of a faith healer must believe strongly in the healer's divine gifts and ability to focus them on the ill." UC San Diego Moores Cancer Center[86]
  • ^ "Faith healing can cause patients to shun effective medical care". Bruce Flamm[94]
  • ^ "It is often claimed that faith healing may not work but at least does no harm. In fact, reliance on faith healing can cause serious harm and even death." Bruce Flamm[79]
  • ^ "Faith-healers take from their subjects any hope of managing on their own. And they may very well take them away from legitimate treatments that could really help them." James Randi[95]
  • ^ "These [discarded medications] are substances without which those people might well die."James Randi[95]
  • ^ "[Some] faith-healers have been less than careful in their use of funds sent to them for specific purposes."James Randi[95]
  • Références[edit]

  • ^ "Faith healing". thearda.com. University Park, PA: Association of Religion Data Archives. Archived from the original on 2016-01-01. Retrieved 2015-10-24. Citing Smith, Jonathan; Green, William Scott, eds. (1995). The Harper Collins Dictionary of Religion. San Francisco, CA: HarperCollins. p. 355.
  • ^ a b c Village, Andrew (2005). "Dimensions of belief about miraculous healing". Mental Health, Religion & Culture. 8 (2): 97–107. doi:10.1080/1367467042000240374.
  • ^ a b c d Barrett, Stephen (December 27, 2009). "Some Thoughts about Faith Healing". Quackwatch. Archived from the original on 2014-02-09. Retrieved 2014-01-23.
  • ^ a b c d e "Faith Healing". American Cancer Society. 2013-01-17. Archived from the original on 2013-04-27.
  • ^ Kalb, Claudia (2004-11-10). "Can religion improve health? While the debate rages in journals and med schools, more Americans ask for doctors' prayers". Newsweek. Archived from the original on 2004-02-03. Retrieved 2015-09-11 – via msn.com.
  • ^ a b c d Mahner, Martin (2013). Pigliucci, Massimo; Boudry, Maarten (eds.). Philosophy of pseudoscience reconsidering the demarcation problem (Online-Ausg. ed.). Chicago: University of Chicago Press. p. 30. ISBN 9780226051826. Retrieved 18 April 2018.
  • ^ a b c Hassani, Sadri (2010). From Atoms to Galaxies: A Conceptual Physics Approach to Scientific Awareness. CRC Press. p. 641. ISBN 9781439882849. Retrieved 18 April 2018. There are also activities that, although not classified (or claimed) as science, have implications that trespass into the scientific territories. Examples of this category of activities are the claim that we have been visited by aliens riding unidentified flying objects, all psychic phenomena, and faith healing. We study the nature of all these activities under the general heading of pseudoscience. . .
  • ^ a b Erzinclioglu, Zakaria (2000). Every Contact Leaves a Trace: Scientific Detection in the Twentieth Century. Carlton Books. p. 60. ISBN 9781842221617. For example, most scientists dismiss the notion of faith-healing, a phenomenon for which there is a certain amount of evidence.
  • ^ a b See also:

    Pitt, Joseph C.; Pera, Marcello (2012). Rational Changes in Science: Essays on Scientific Reasoning. Springer Science & Business Media. ISBN 9789400937796. Retrieved 18 April 2018. Such examples of pseudoscience as the theory of biorhythms, astrology, dianetics, creationism, faith healing may seem too obvious examples of pseudoscience for academic readers.

    Zerbe, Michael J. (2007). Composition and the Rhetoric of Science: Engaging the Dominant Discourse. SIU Press. p. 86. ISBN 9780809327409. [T]he authors of the 2002 National Science Foundation Science and Engineering Indicators devoted and entire section of their report to the concern that the public is increasingly trusting in pseudoscience such as astrology, UFOs and alien abduction, extrasensory perception, channeling the dead, faith healing, and psychic hotlines.

    Robert Cogan (1998). Critical Thinking: Step by Step. University Press of America. p. 217. ISBN 9780761810674. Faith healing is probably the most dangerous pseudoscience.

    Leonard, Bill J.; Crainshaw, Jill Y. (2013). Encyclopedia of Religious Controversies in the United States: A-L. ABC-CLIO. ISBN 9781598848670. Retrieved 18 April 2018. Certain approaches to faith healing are also widely considered to be pseudoscientific, including those of Christian Science, voodoo, and Spiritualism.

  • ^ Walker, Barbara; McClenon, James (October 1995). "6". Out of the Ordinary: Folklore and the supernatural. Utah State University Press. pp. 107–121. ISBN 978-0-87421-196-2. Retrieved May 19, 2015. Supernatural experiences provide a foundation for spiritual healing. The concept supernatural is culturally specific, since some societies regard all perceptions as natural; yet certain events-such as apparitions, out-of-body and near-death experiences, extrasensory perceptions, precognitive dreams, and contact with the dead-promote faith in extraordinary forces. Supernatural experiences can be defined as those sensations directly supporting occult beliefs. Supernatural experiences are important because they provide an impetus for ideologies supporting occult healing practices, the primary means of medical treatment throughout antiquity.
  • ^ Martin, M (1994). "Pseudoscience, the paranormal, and science education" (PDF). Science and Education. 3 (4): 357–71. Bibcode:1994Sc&Ed…3..357M. doi:10.1007/BF00488452. Cures allegedly brought about by religious faith are, in turn, considered to be paranormal phenomena but the related religious practices and beliefs are not pseudoscientific since they usually have no scientific pretensions.
  • ^ Lesser, R; Paisner, M (March–April 1985). "Magical thinking in Formal Operational adults". Human Development. 28 (2): 57–70. doi:10.1159/000272942.
  • ^ a b Asser, Seth M.; Swan, Rita (April 1998). "Child fatalities from religion-motivated medical neglect" (PDF). Pediatrics. 101 (4): 625–629. doi:10.1542/peds.101.4.625. PMID 9521945. Retrieved 2007-11-19.
  • ^ a b Simpson, William F. (1989). "Comparative longevity in a college cohort of Christian Scientists". JAMA. 262 (12): 1657–8. doi:10.1001/jama.1989.03430120111031. PMID 2769921.
      Voyance telephonique homme voix très grave
  • ^ Cherry, Reginald B. (1999) [1998]. The Bible Cure (reprint ed.). HarperOne. ISBN 978-0062516152.[page needed] Citing: John 9:1–7 and Mark 10:46–52.
  • ^ Graves, Wilfred Jr. (2011). In Pursuit of Wholeness: Experiencing God's Salvation for the Total Person. Shippensburg, PA: Destiny Image. p. 52. ISBN 9780768437942.
  • ^ a b c Keefauver, Larry (June 17, 2009). "The myths of faith healing". Charisma. Archived from the original on 2009-05-11.
  • ^ Ehrman, B. D. (2016). The New Testament: a historical introduction to the early Christian writings (6th ed.) New York, NY: Oxford University Press. 251-253.
  • ^ Booth, Craig W. (December 16, 2003). "Faith Healing – God's Compassion, God's Power, and God's Sovereignty: Is a Christian permitted to seek medical assistance and to use medicine?". thefaithfulword.org. Retrieved 2007-05-01.
  • <li id="cite_note-FOOTNOTEBosworth2001[[Category:Wikipedia_articles_needing_page_number_citations_from_January_2014]]&#91;[[Wikipedia:Citing_sources|[[Wikipedia:Citing_sources|page&nbsp;needed]]&#93;-23">^ Bosworth 2001,[page needed].

  • ^ Ehrman, B. D. (2016). The New Testament: a historical introduction to the early Christian writings (6th ed.) New York, NY: Oxford University Press. 171-172.
  • ^ Crossan, J. D. (1994). Jesus: a revolutionary biography. New York, NY: HarperOne. 119-123.
  • ^ Matthew 8:4; 9:30; Mark 5:43, 7:24, 7:36, 8:30, 9:9; Luke 5:14
  • ^ Harris, S. L. (2015). The New Testament: a student's introduction (8th ed.). New York, NY: McGraw-Hill Education. 345.
  • ^ Price, Charles P. (2009). "Faith Healing". Microsoft Encarta Online Encyclopedia. Archived from the original on 2009-11-01.
  • ^ Pilch, J. J. (2004). Visions and healing in the Acts of the Apostles: how the early believers experienced God. Collegeville, MN: Liturgical Press. 40.
  • ^ Harris, S. L. (2015). The New Testament: a student's introduction (8th ed.). New York, NY: McGraw-Hill Education. 292-293.
  • ^ Brown, Raymond E.; et al. (1990). "78:20; 81:106,112,113,117". The New Jerome Biblical Commentary. Englewood Cliffs, New Jersey: Prentice Hall. ISBN 978-0-13-614934-7.
  • ^ a b Catholic Church. Congregation for the Doctrine of the Faith (2000-09-14). "Instruction on prayers for healing". vatican.va. Vatican City. Archived from the original on 2001-01-24.
  • ^ a b c d e Catholic Church. United States Conference of Catholic Bishops. Committee on Doctrine (2009-03-25). "Guidelines for evaluating Reiki as an alternative therapy" (PDF). usccb.org. Washington, DC: United States Conference of Catholic Bishops. Archived from the original (PDF) on 2014-05-08. Retrieved 2015-11-04.
  • ^ Ascoli, Micol (2009). "Psychotherapy or religious healing? : the 'therapeutic' cult of charismatic Catholics in Italy". In Incayawar, Mario; Wintrob, Ronald; Bouchard, Lise (eds.). Psychiatrist and traditional healers : unwitting partners in global mental health. WPA series, evidence and experience in psychiatry. Hoboken, NJ: J. Wiley & Sons. pp. 229–236. doi:10.1002/9780470741054.ch18. ISBN 9780470741054.
  • ^ a b c  One or more of the preceding sentences incorporates text from a publication now in the public domain: Walsh, James J. (1911). "Psychotherapy". In Herbermann, Charles (ed.). Catholic Encyclopedia. 12. New York: Robert Appleton Company.
  • ^ a b Scanlon, Leslie (June 2009). "It's a miracle!". U.S. Catholic. 74 (6). p. 12.
  • ^ "Vatican tightens rules on miracles and money in sainthood cases". Crux. 2016-09-23. Archived from the original on 2017-04-27. Retrieved 2017-04-26.
  • ^ Pinches, Charles (2007). "Miracles: A Christian theological overview". Southern Medical Journal. 100 (12): 1236–42. doi:10.1097/SMJ.0b013e31815843cd. PMID 18090969.
  • ^  One or more of the preceding sentences incorporates text from a publication now in the public domain: Bertrin, Georges (1910). "Notre-Dame de Lourdes". In Herbermann, Charles (ed.). Catholic Encyclopedia. 9. New York: Robert Appleton Company.
  • ^ "How Lourdes cures are recognized as miraculous". ZENIT Daily Dispatch. Zenit News Agency. February 11, 2004. Retrieved 2007-12-14 – via ewtn.com. Citing Associazione Medici Cattolici Italiani. Sezione di Milano, ed. (2004). Il medico di fronte al miracolo. Convegno promosso dall'A.M.C.I. tenuto a Milano il 23 novembre 2002 (in Italian). Cinisello Balsamo, IT: Edizioni Paoline. ISBN 9788821550607.
  • ^ Bertrin, Georges (1908). Lourdes: a history of its apparitions and cures. Translated by Agnes Mary Rowland Gibbs. New York [u.a.]: Benziger Brothers. hdl:2027/nnc1.0020343540. OCLC 679304003.
  • ^ Cecil M. Robeck, Jr, Amos Yong, The Cambridge Companion to Pentecostalism, Cambridge University Press, UK, 2014, p. 138
  • ^ Béatrice Mohr et Isabelle Nussbaum,
    Rock, miracles & Saint-Esprit, rts.ch, Switzerland, April 21, 2011
  • ^ Randall Herbert Balmer, Encyclopedia of Evangelicalism: Revised and expanded edition, Baylor University Press, USA, 2004, p. 212
  • ^ Sébastien Fath, Du ghetto au réseau: Le protestantisme évangélique en France, 1800-2005, Édition Labor et Fides, France, 2005, p. 28
  • ^ Synan, Vinson (14 June 2009). "The Origins of the Pentecostal Movement". Holy Spirit Research Center, Oral Roberts University.
  • ^ Posner, Sarah; Conason, Joe (2008). God's Profits: Faith, Fraud, and the Republican Crusade for Values Voters. Polipoint Press. p. 67. ISBN 978-0979482212.
  • ^ Anderson, Allan (2004). An introduction to Pentecostalism: global charismatic Christianity. Cambridge [u.a.]: Cambridge University Press. ISBN 9780521532808.
  • ^ Harrell, David E. (1975). All things are possible: the healing and charismatic revivals in modern America. Bloomington, IN: Indiana University Press. ISBN 9780253100900.
  • ^ Sheryl, J. Greg (2013). "The Legend of William Branham" (PDF). The Quarterly Journal. 33 (3). ISSN 1083-6853.
  • ^ Oral Roberts, Pentecostal Evangelist, Dies at 91 – Obituary (Obit) – NYTimes.com
  • ^ Jones, Charles (January 21, 1958). " 'I've no secrets to hide', says evangelist Roberts". The Miami News. p. 5A. Retrieved 2014-01-23.
  • ^ "7,000 in evangelistic tent sing when lights go out". Pittsburgh Post-Gazette. August 24, 1953. p. 7. Retrieved 2014-01-23.
  • ^ a b "'Faith healer' cleared of illegal practice". The Washington Post. Associated Press. February 21, 1956. p. 3. Retrieved 2007-11-12 – via ProQuest.
  • ^ "Evangelist death laid to alcohol". Chronicle-Telegram. Elyria, OH. June 25, 1970. Archived from the original on August 15, 2016. Retrieved 2007-05-17.
  • ^ a b c Randi 1989, p. dix.
  • ^ Rossi, Richard (April 20, 2020). Canaan Land. Amazon. ISBN 979-8634762654. Retrieved 30 April 2020.
  • ^ Nickell, Joe (May–June 2002). "Benny Hinn: Healer or hypnotist?". Skeptical Inquirer. 26 (3). Committee for Skeptical Inquiry. Archived from the original on 2013-10-30. Retrieved 2014-01-23.
  • ^ Carroll, Robert Todd (January 29, 2014). "Faith Healing". The Skeptic's Dictionary (online ed.).
  • ^ Bergman, Gerald (October 2001). "The Christian Science holocaust". The New England Journal of Skepticism. 4 (4). New England Skeptical Society.
  • ^ MBE [Mary Baker Eddy] (June 29, 2012). "Is there no intercessory prayer?". christianscience.org. Study Tools. Healing Unlimited.
  • ^ Eddy, Mary Baker (1910) [1875]. Science and Health with Key to the Scriptures (Concord Express online ed.). sentinel.christianscience.com.
  • ^ Miller, Brandon J. (September 2001). "I needed a blessing". Latter-day Saint Voices. The Ensign of The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints (Ensign). pp. 64–8.
  • ^ Ribeiro, Sérgio (January 2004). "He restoreth my soul". Latter-day Saint Voices. Ensign. pp. 70–3.
  • ^ Heal, Simon (April 2010). "Call an ambulance!". Latter-day Saint Voices. Ensign. pp. 60–3.
  • ^ Peñate de Guerra, Magdalena (September 2005). "We rejoiced in her healing". Latter-day Saint Voices. Ensign. pp. 66–9.
  • ^ "Joseph Smith/Healings and miracles". fairmormon.org. FairMormon. May 23, 2010. Archived from the original on 2010-02-01. Retrieved 2010-09-20.
  • ^ "Joseph Smith: Prophet of God". Josephsmith.net. The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints (LDS).[full citation needed]
  • ^ Young, Brigham 1997, Chapter 34: "Strengthening the Saints Through the Gifts of the Spirit". pp. 251–9
  • ^ a b Young, Brigham 1997, Ch, 34. pp. 251–9 Citing: Young, Brigham 1941, p. 163
  • ^ Young, Brigham 1997, Ch, 34. pp. 251–9 Citing: Young, Brigham 1941, p. 162
  • ^ Haokip, Konkhogin (Hagin) (2007). Increasing Knowledge about Divine Healing Within the Leadership of an Immigrant Asian Baptist Church. ProQuest. pp. 53–4. ISBN 9781109065787.
  • ^ Cooper, Paulette. The Scandal of Scientology.
  • ^ a b "Popular Delusions III: Faith Healing". 26 September 2006. Retrieved 30 April 2018. Naturally, this result has provoked bitter complaints from many believers who assert that God should not be put to the test. In response to the MANTRA study, an English bishop said, "Prayer is not a penny in the slot machine. You can't just put in a coin and get out a chocolate bar." Similarly, in a New York Times article on prayer studies from October 10, 2004, Rev. Raymond J. Lawrence Jr. of New York-Presbyterian Hospital is quoted as saying, "There's no way to put God to the test, and that's exactly what you're doing when you design a study to see if God answers your prayers. This whole exercise cheapens religion, and promotes an infantile theology that God is out there ready to miraculously defy the laws of nature in answer to a prayer."
  • ^ Martin, Michael (1994). "Pseudoscience, the Paranormal, and Science Education" (PDF). Science & Education. 3 (4): 364. Bibcode:1994Sc&Ed…3..357M. doi:10.1007/BF00488452. Retrieved 30 March 2018. Cures allegedly brought about by religious faith are, in turn, considered to be paranormal phenomena but the related religious practices and beliefs are not pseudoscientific since they usually have no scientific pretensions.
  • ^ Gould, Stephen Jay (March 1997). "Non-overlapping magisteria". Natural History. 106. pp. 16–22. Re-published in Gould, Stephen Jay (1998). "Non-overlapping magisteria". Leonardo's Mountain of Clams and the Diet of Worms. New York: New Harmony. pp. 269–83.
  • ^ a b Flamm, Bruce (September–October 2004). "The Columbia University 'miracle' study: Flawed and fraud". Skeptical Inquirer. Committee for Skeptical Inquiry. Archived from the original on 2009-11-06.
  • ^ Wendler, David (2017). "The Ethics of Clinical Research". The Stanford Encyclopedia of Philosophy (Winter 2017 ed.). Metaphysics Research Lab, Stanford University.
  • ^ a b Roberts, Leanne; Ahmed, Irshad; Davison, Andrew (15 April 2009). "Intercessory prayer for the alleviation of ill health". Cochrane Database of Systematic Reviews (2): CD000368. doi:10.1002/14651858.CD000368.pub3. PMC 7034220. PMID 19370557.
  • ^ Rose, Louis (1954). "Some aspects of paranormal healing". The British Medical Journal. 2 (4900): 1329–32. doi:10.1136/bmj.2.4900.1329. PMC 2080217. PMID 13209112.
  • ^ "About GMRI – Global Medical Research Institute". Global Medical Research Institute – Applying rigorous methods of evidence-based medicine to study Christian Spiritual Healing practices. Retrieved 12 June 2020.
  • ^ Jo Marchant, Heal Thyself, New Scientist, 27 August 2011, pp. 33–36.
  • ^ Crossan, John Dominic; Watts, Richard G., eds. (1999) [c. 1996]. Who is Jesus?: Answers to Your Questions About the Historical Jesus (reprint ed.). Louisville, KY: Westminster John Knox. p. [https://books.google.com/books?id=XNkKf5htZq4C&pg=PA64 64]. ISBN 9780664258429.
  • ^ a b "Complementary and Alternative Therapies for Cancer Patients: Faith Healing". UC San Diego Moores Cancer Center, UC San Diego Health System, University of California, San Diego. Archived from the original on 2008-10-06. Retrieved 2008-01-17.
  • ^ Carroll, Robert Todd (January 8, 2014). "Faith Healing". The Skeptic's Dictionary.
  • ^ a b Park, Robert L. (2000). Voodoo Science: The Road from Foolishness to Fraud. New York: Oxford University Press. pp. 50–1. ISBN 978-0195135152.
  • ^ Humphrey, Nicholas (2002). "Chapter 19: Great Expectations: The Evolutionary Psychology of Faith-Healing and the Placebo Effect" (PDF). The Mind Made Flesh: Essays from the Frontiers of Psychology and Evolution. Oxford University Press. pp. 255–85. ISBN 978-0-19-280227-9.
  • ^ a b "H-185.987 Prayer Fees Reimbursed As Medical Expenses". American Medical Association. Retrieved 2008-01-17.[dead link]
  • ^ Scientific apriori's against the paranormal Archived 2009-06-19 at the Wayback Machine by Prof. Etienne Vermeersch.
  • ^ Vermeersch, E., Het paranormale ter discussie, Studiumgenerale, nr 9107, Utrecht University, 1992, pp. 81–93 (English title: The paranormal questioned).
  • ^ Vermeersch, E., Epistemologische Inleiding tot een Wetenschap van de Mens, Brugge, De Tempel, 1966.
  • ^ Flamm, Bruce L. (2004). "Inherent Dangers of Faith Healing Studies". Scientific Review of Alternative Medicine. 8 (2). Archived from the original on 2007-08-16. Retrieved 2008-01-17.
  • ^ a b c Randi 1989, p. 141.
  • ^ Lane, Liz (November 25, 2011). "Church tells HIV patients to stop treatment". Sky News. Archived from the original on November 26, 2011.
  • ^ Robert Cogan (1998). Critical Thinking: Step by Step. University Press of America. p. 217. ISBN 978-0-7618-1067-4.
  • ^ Saucy, Robert L. (1996). Grudem, Wayne (ed.). Are Miraculous Gifts for Today?. ISBN 978-0310201557.[full citation needed]
  • ^ "D.A. Carson: Biographical Sketch". Monergism.com. Portland, OR: Christian Publication Resource Foundation. Retrieved 2014-01-23.
  • <li id="cite_note-FOOTNOTEGaffin1979[[Category:Wikipedia_articles_needing_page_number_citations_from_January_2014]]&#91;[[Wikipedia:Citing_sources|[[Wikipedia:Citing_sources|page&nbsp;needed]]&#93;-113">^ Gaffin 1979,[page needed].

  • ^ "Some Thoughts about Faith Healing". www.quackwatch.com. Retrieved 2016-04-07.
  • ^ a b c d "Faith healer dies – Victim of bulbar polio". Daily Courier. Yavapai County, AZ. December 18, 1956. Archived from the original on January 29, 2013. Retrieved 2007-11-12.
  • ^ a b c "'Faith-healer' dies of polio". The Salina Journal. Salina, KS. December 17, 1956. p. 5.
  • ^ Davis, Mike (February 8, 1956). "Lost faith: Mother's story of healer". The Miami Daily News. Miami, FL. p. 7A. Retrieved 2014-01-23.
  • ^ Roberts, Jack (January 19, 1958). "$10,000 dares Oral Roberts to prove faith healing". The Miami News. Miami, FL. Retrieved 2014-01-23.[permanent dead link]
  • ^ "The Week In Religion". Walla Walla Union-Bulletin. July 1, 1956.[full citation needed]
  • ^ "Charges against Texas faith healer dismissed". St. Petersburg Times. St. Petersburg, FL. February 21, 1956. p. 9. Retrieved 2014-01-23.
  • ^ "Faith healer Jack Coe dies". Corpus Christi Times. Corpus Christi, TX. December 17, 1956. Retrieved 2007-11-12.
  • ^ "Jack Coe, evangelist, dies of polio". The Washington Post. December 17, 1956. Retrieved 2007-11-12.
  • ^ "Jack Coe is dead at 38; Texas evangelist succumbs to bulbar polio". The New York Times. December 17, 1956. Retrieved 2007-11-12.
  • ^ "Derren Brown: Miracles For Sale was deceptively entertaining polio". Metro. April 25, 2011. Archived from the original on February 15, 2013.
  • ^ Merrick, Janna C. (2003). "Spiritual healing, sick kids and the law: Inequities in the American healthcare system". American Journal of Law & Medicine. 29 (2–3): 269–99. PMID 12961808.
  • ^ "Definitions of Child Abuse and Neglect" (PDF). Child Welfare Information Gateway, Children's Bureau, Administration for Children and Families, U.S. Dept. of Health and Human Services. April 2007. Archived from the original (PDF) on 2007-10-11. Retrieved 2009-02-27.
  • ^ CHILD ABUSE in IDAHO: Deadly & Legal
  • ^ Living on a Prayer: Why Does God Kill So Many Children in Idaho?
  • ^ Parental rights bill sparks lengthy testimony
  • ^ "US 'prayer cure' couple lose appeal over child's death". BBC News. July 3, 2013.
  • Bibliography[edit]

  • Beyer, Jürgen (2013) "Wunderheilung". In Enzyklopädie des Märchens. Handwörterbuch zur historischen und vergleichenden Erzählforschung, vol. 14, Berlin & Boston: Walter de Gruyter, coll. 1043–1050
  • Bosworth, Fred F. (2001) [First published 1924]. Christ, the healer: sermons on divine healing. Grand Rapids, MI: Revell. ISBN 978-0800757397.CS1 maint: ref=harv (link)
  • Carson, Don (1987). Showing the Spirit: A Theological Exposition of 1 Corinthians 12–14. Grand Rapids, MI: Baker Book House. ISBN 978-0801025211.
  • Eddy, Mary Baker (1910) [1875]. Science and Health with Key to the Scriptures (Concord Express online ed.). sentinel.christianscience.com.
  • Gaffin, Richard (1979). Perspectives on Pentecost: New Testament Teaching on the Gifts of the Holy Spirit. Phillipsburg, NJ: Presbyterian and Reformed Publishing. ISBN 978-0875522692.
  • Hall, Harriet (19 November 2013). "Faith Healing: Religious Freedom vs. Child Protection". Science-Based Medicine. Retrieved 24 October 2016.
  • Nolen, William (1975). Healing: A Doctor in Search of a Miracle. Random House. ISBN 978-0394490953.
  • Randi, James (1989). The Faith Healers. Prometheus Books. ISBN 978-0879755355.
  • Thomas, Northcote Whitbridge (1911). "Faith healing" . In Chisholm, Hugh (ed.). Encyclopædia Britannica (11th ed.). Cambridge University Press.
  • Sims, Patsy (1996). Can Somebody Shout Amen!: Inside the Tents and Tabernacles of American Revivalists. University Press of Kentucky. ISBN 978-0813108865.CS1 maint: ref=harv (link)
  • Young, Brigham (1941). Discourses of Brigham Young. Selected by Widtsoe, John A.
  • Young, Brigham (1997). Teachings of Presidents of the Church: Brigham Young (churchofjesuschrist.org online ed.). The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints (LDS). pp. 251–9.
  • Liens externes[edit]

    Guérison par la foi – Wikipedia
    4.9 (98%) 32 votes